Quai d'Orsay

C'est quoi le pitch? Arthur est recruté au ministère des Affaires étrangères. Sa mission? Le langage. Il doit écrire les discours que prononcera le ministre, Alexandre Taillard de Worms. Ce qui n'est pas une mince affaire, ce dernier étant un perfectionniste éternellement insatisfait. Plongés au coeur de différentes affaires dont le ministère doit traiter, nous découvrons l'envers du décor d'une partie du gouvernement...

Mon avis : A lire absolument ! Vous n'aimez pas la politique et toutes ces magouilles dont on nous rabâche les oreilles à longueur de JT? Vous n'avez jamais rien compris à la politique? Pas grave ! Les auteurs, Blain et Lanzac, se sont, certes, inspirés de la vie réelle (certains personnages nous font penser à quelques hommes politiques bien connus), mais Quai d'Orsay, coupé en 2 tomes, raconte une histoire totalement fictive !

Tantôt désopilant, ironique, tantôt satirique, il faut s'accrocher, oui, parce que le ministre, a lui tout seul, est un sacré personnage ! J'ai commencé par visionner le film (en général je lis le livre et après je regarde le film ; et je suis toujours déçue par le film, qui est tronqué de toutes parts) : j'ai adoré ! Thierry Lhermitte dans le rôle du ministre est excellent, c'est le genre d'homme qu'il incarne à la perfection. Niels Arestrup m'a également bluffée dans le rôle du chef de cabinet calme, qui tente de temporiser tout le monde, et qui est un peu le centre névralgique de tout ce grand capharnaüm qu'est le ministère des Affaires étrangères, ou on recrute alors qu'il n'y a pas de bureau, que tel agent exerce le travail d'un autre... Le film reprend en quasi totalité le tome 1. Il y a beaucoup de scènes et de répliques cultes, dont celle du Stabilo, sans nul doute !

  • Quai d'Orsay (2 tomes),Chroniques diplomatiques, Blain & Lanzac, éditions Dargaud
  • Quai d'Orsay (film), de Bertrand Tavernier (2012), avec Thierry Lhermitte, Niels Arestrup, Raphaël Personnaz...
Quai d'Orsay
Retour à l'accueil