Facteur pour femmes

C'est quoi le pitch? Pendant la première guerre mondiale, tous les hommes d'une île bretonne sont appelés à combattre. Seul Maël, réformé à cause d'un léger handicap, reste. On fait appel à lui pour aller porter le courrier chaque jour aux quatre coins de l'île à toutes les femmes restées seules, auprès desquelles il va peu à peu se rapprocher...

Mon avis : Une réussite ! Les dessins de Sébastien Morice sont toujours aussi sublimes (voir aussi Le café des colonies ou la série Papeete), et l'histoire est tout aussi intéressante. Du jour au lendemain, ces femmes se retrouvent seules, isolées, elles recherchent un peu de compagnie et de plaisir. Il y a ce jeune homme, pas spécialement beau mais pouvant faire l'affaire, qui passe chaque jour, qui est à l'écoute, qui les regarde. Au départ, Maël semble peu intéressé par la chose, mais progressivement il réalise qu'il peut être utile, les femmes le remarquent enfin, alors il en use et en abuse. Certaines femmes sont illettrées, alors il peut leur lire le texte qu'il souhaite, ou, pire encore, ne jamais leur donner le courrier de leur mari et réécrire la lettre !

L'île était plutôt épargnée, très loin de tous les problèmes liés à la guerre : les femmes essayaient de continuer à vivre, de faire tourner la maison. Elles avaient peu de passe-temps, et vivaient assez éloignées les unes des autres. Une aubaine pour Maël, qui avaient des liaisons avec plusieurs d'entre elles sans qu'aucune ne le sache ! Jusqu'à ce que...

Pour tous ceux qui aiment les histoires ayant pour thème la première guerre mondiale, cette bande dessinée est à dévorer sans modération !

  • Facteur pour femmes, Didier Quella-Guyot, Sébastien Morice, Editions Grand Angle
Retour à l'accueil