100 romans de première urgence pour (presque) tout soigner

De quoi ça parle ? Vous cherchez un roman sur un sujet très précis, faisant écho à quelque chose chose que vous avez vécu, bref, un roman qui parle de vous? L'auteure de ce livre peut vous apporter une réponse à votre cas ! Que vous soyez en dépression, en situation de handicap, que vous ayez des troubles alimentaires, que vous aimez quelqu'un sans savoir si cela est réciproque... De nombreux cas de figures sont énoncés, avec un livre pouvant vous aider à y voir plus clair.

Mon avis : Je suis une grande lectrice, mais je ne connaîtrais jamais l'ensemble de la littérature ni ne me souviendrais de tout ce que j'ai pu lire. Ce blog est ma boîte d'archives, en quelque sorte. Mais voilà, si une personne se présente à vous, en recherchant une lecture pouvant l'aider à résoudre un problème, mais que, n'ayant jamais traversé cette épreuve, vous ne sachiez quoi lui conseiller? En tant que bibliothécaire, ce petit livre est une ressource vers laquelle se tourner, car on peut trouver au moins un "symptôme" qui nous concerne. Plus récemment aussi, et plus volumineux, "Remèdes littéraires", que j'ai parcouru, plus complet et plus fourni, peut s'avérer très utile pour répondre au mieux à un lecteur souffrant d'une pathologie qu'il espère sinon soigner, du moins apaiser par la lecture.

Je dois avouer que la plupart des livres cités par Stéphanie Janicot, je ne les ai pas lus. La plupart sont des œuvres classiques, et malgré mon parcours littéraires, ces romans-là ne se sont pas retrouvés sur mon chemin de lecture. En revanche, les titres ne m'étaient pas inconnus et il m'arrivait de connaître l'histoire dans les grandes lignes. Une fois ce livre refermé, je suis sortie enrichie de ma lecture, avec mille et une possibilités s'ouvrant à moi. L'auteure sait résumer et rendre moins barbants des livres qui le sont (pour en connaître certains, qui sont, certes, pas dénués d'intérêt mais qui sont cruellement longs alors qu'il n'y avait pas besoin d'en faire des caisses). Alors, me direz-vous, si tout tient en un résumé, pourquoi s'entêter à lire l'intégralité? Et bien, quand je prends un livre, j'aime aller au-delà du résumé, qui ne fait pas tout (d'ailleurs, en ce moment, je les lis à peine. Je prends le livre parce que j'en ai entendu parler ou que la couverture me fait de l’œil et je me laisse surprendre par son contenu). Le résumé est un aperçu qui doit nous donner envie; ensuite, à nous d'y trouver nos réponses à l'intérieur.

Ce livre qui parle d'autres livres -mise en abîme- est utile, non seulement pour les professionnels, mais pour toute personne recherchant à se soigner par les livres. Bon, on peut dire que l'auteure n'est pas tout à fait objective puisqu'elle se base en grande partie sur ses lectures et ceux de ses proches, et qu'elle se livre aussi personnellement, en racontant parfois ce que lui a apporté tel livre à un moment clé de sa vie. Au contraire, je trouve que son point de vue donne une valeur ajoutée,et rend vraiment légitime la publication de cet ouvrage. Attendez, je ne dis pas que tout le monde devrait faire de même, mais comme un phare dans la nuit, quand on se sent perdu, on cherche quelque chose vers quoi se raccrocher.

Considérez ce livre comme une boussole, il vous indiquera exactement la direction à prendre. Il ne se veut pas exhaustif, mais il permet de découvrir d'autres pistes de lecture, et montre à quel point le monde de la littérature est vaste, et que tout est bon à prendre.

  • 100 romans de première urgence pour (presque) tout soigner, Stéphanie Janicot, éditions Albin Michel
Retour à l'accueil