C'est quoi le pitch? Ferdinand, vieux monsieur bougon et solitaire, entend vivre sa vie comme il le souhaite sans que quiconque ne vienne l'importuner. Il a le don de mettre en rogne la concierge et aussi ses voisins. Jusqu'au jour où Juliette, une fillette qui vient d'emménager juste au-dessus, vient frapper à sa porte. Et Béatrice, sa voisine de palier, pas le moins du monde impressionnée par le caractère de feu de Ferdinand, qui fond comme neige au soleil à son contact. Grâce à elles, il va s'ouvrir au monde et montrer qu'il peut encore s'occuper de lui-même, car, menacé d'être placé en maison de retraite par sa fille, Ferdinand tend à prouver qu'il a encore toute sa tête.

 

Mon avis : Ah ! Encore un bon moment passé en compagnie de Ferdinand et de personnages hauts en couleur ! Il est peut-être votre grand-père, ou un voisin, ou qui sait ? Toujours de mauvais poil, râleur (comme la majorité des Français, hein, c'est bien connu), mais surtout, très seul. Sa fille est partie vivre à l'autre bout du monde, sa femme l'a quitté pour le facteur, il n'a plus que sa chienne Daisy pour égayer un peu ses journées. Sous ses airs revanchards, se cache un gros coeur en sucre. Juliette est comme la petite-fille qu'il n'a jamais eu, et Béatrice, qui parle pour deux, montre que ce n'est pas tant l'âge qui compte pour rester dynamique et dans la course, mais sa capacité à s'adapter au monde. Elle se débrouille sur une tablette et a un compte Facebook ! Je ne peux pas en dire autant de mes grands-parents, mais ils me voient plus souvent, donc pas la peine de se connecter.

A conseiller à toute personne se sentant seule, ou n'ayant plus d'espoir en la vie. Cette histoire redonne du baume au coeur et met de bonne humeur. On rit des facéties de Ferdinand, qui n'a pas dit son dernier mot, non mais ! On ne va pas pousser "pépé dans les orties" !

  • Mémé dans les orties, Aurélie Valognes, éditions Michel Lafon
Retour à l'accueil