A nous l'amour

C'est quoi le pitch? Sydney, Raven, Kelly et Alexia sont quatre amies qui, après avoir crée un Co de Rupture, décident de créer un Code de Séduction comprenant une trentaine de règles qu'elles se devront de respecter. A l'origine destiné à Kelly, la seule célibataire du groupe, il sera utile à chacune d'entre elles. Kelly tombe amoureuse de Drew, le copain de Sydney. Raven doit résister à son voisin Blake car elle est en couple avecc Horace, et Alexia passe à la vitesse supérieure avec Ben. A cela s'ajoutent les aléas de la vie...

Mon avis : J'ai découvert en lisant ce livre qu'il existait un tome 1, "Fini les garçons", mais ne l'ayant pas lu, et ayant parfaitement suivi l'intrigue de celui-ci, je pense que les deux se lisent indépendamment car il y a peu de référence au premier livre, ou bien tout est expliqué de façon que l'on comprenne.

Bon, ce n'est pas de la grande littérature, mais parfois lire le quotidien très réaliste de quatre adolescentes peut s'avérer divertissant. Elles connaissent leurs premiers émois sentimentaux, se retrouvent à faire des choix irréversibles, et sont à un carrefour de leur vie où l'heure de la fac a sonné. On est aux Etats-Unis, et choisir sa fac, c'est un peu la croix et la bannière. Soit on reste à proximité de sa famille, soit on décide de partir à l'aventure à l'autre bout du pays.

J'avoue que j'ai mis du temps à suivre la vie de ces jeunes filles sans m'emmêler les pinceaux. Peut-être parce que l'auteur ne rentre pas suffisamment dans le vif, la psychologie de ses personnages, leur description, leur caractère. Parfois, ça peut paraître répétitif : tous les personnages rougissent comme des tomates, leurs "terminaisons nerveuses" sont affolées... A part moi qui rougit toujours comme une collégienne, j'ai croisé peu de gens aussi écarlates que moi, leur gêne est moins perceptible. Que, sexuellement, ils soient titillés, ça, en revanche, je le comprends. Tout ça pour dire que j'avais l'impression que l'auteure était en panne sèche et avait besoin d'un peu de vocabulaire pour varier un peu son refrain. Ils s'aiment, donc il arrive qu'il y ait des malaises, mais chacun réagit différemment.

Il est beaucoup question d'amour évidemment (puisque à cet âge-là, on ne pense qu'aux garçons, pas vrai les filles?), mais il y aussi des personnages secondaires comme les frères et sœurs, ou les parents, avec qui ces filles doivent composer. La maman de Sydney part du jour au lendemain, abandonnant mari et enfant. Les parents d'Alexia, psychologues psychorigides, la surveillent de près, craignant que leur fille ne fasse une erreur avec Ben.

Je conseillerais donc ce roman à des ados, filles principalement, plutôt fleur bleue, ou qui ont besoin d'amour, ou de se réconforter face à une situation similaire qu'elles seraient en train de traverser. A moins qu'en tant que maman d'une ado, vous ne vous intéressiez aux vicissitudes qui préoccupe votre enfant à cet âge.

  • A nous l'amour, Pamela Wells, Editions Albin Michel Jeunesse
Retour à l'accueil