C'est quoi le pitch? Pierre-Marie Sotto, romancier, reçoit une curieuse enveloppe expédiée par une lectrice, Adeline Parmelan, qui lui envoie un mail dans la foulée. Refusant de découvrir le contenu de cette enveloppe, un lien se crée entre cet homme et cette femme dont les vies pourraient bien être mêlées...

3 raisons de lire ce livre :

Pour l'échange épistolaire moderne. J'adore ce type de roman, où les personnages sont libres ou pas de nous dire ce qu'ils veulent, puisque tout réside dans l'échange par courrier. Ici, par mail ! Roman écrit à 4 mains (ou à deux, j'ignore si les auteurs sont ou pas ambidextres !), tout a commencé par un mail de Jean-Claude Mourlevat à Anne-Laure Bondoux, sans savoir où cette histoire les mènerait... A une véritable pépite, cela va sans dire ! De nos jours, on n'écrit plus des courriers comme ça ! Alors quel bonheur d'en lire, aussi ficitifs soient-ils !

Pour les deux personnages principaux. Il s'agit de Pierre-Marie Sotto, écrivain renommé qui n'a plus publié depuis quelques années, notamment depuis que sa dernière femme l'a quitté sans un mot. La blessure ne cicatrise pas, au point qu'à un moment, il imagine qu'Adeline est en vérité sa Vera disparue ! Quelques signes le conduisent à le penser. Pourtant, Adeline lui raconte qu'elle fut mariée, qu'elle a perdu son bébé, dix-sept jours après sa naissance, qu'elle est retournée vivre avec sa mère avant qu'elle ne meure brutalement... et ne lui cache rien de sa vie sentimentale désastreuse ! Ce n'est pas donner à tout le monde de se confier à un inconnu, sans ambages. Et pourtant, l'un comme l'autre sentent qu'ils peuvent tout se dire. Sans trop se précipiter (ils maintiennent en haleine jusqu'au bout ! si vous êtes d'une curiosité comparable à la mienne, le contenu de cette enveloppe vous taraudera)

Parce que l'histoire semble si réelle ! Il y a beaucoup de digressions, et de poussins semés ici ou là (entendez, des petites choses évoquées mais non abordées, remises à plus tard). Et c'est ce qui donne à ce roman un fort potentiel réel, ces petits riens qui font notre quotidien. Adeline complexe sur son corps, parle d'un dégât des eaux, Pierre-Marie de refaire sa terrasse... Et tout cela s'imbrique très bien dans l'intrigue. Et comme le dit la quatrième de couverture, "Ce livre va vous donner envie de chanter, d'écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire..." A vous procurer d'urgence !

  • Et je danse, aussi, Jean-Claude Mourlevat, Anne-Laure Bondoux, Fleuve Editions.
Retour à l'accueil