C'est quoi le pitch? Julie, caissière, rencontre Paul lorsqu'il vient payer ses achats. Celui-ci, troublé par la jeune femme, lui propose de l'accompagner en vacances en Bretagne. Le fils de Paul, Jérôme, sera de la partie : endeuillé par le suicide de sa femme, ce médecin peine à se reconstruire. Julie emmène son fils de 3 ans pour une escapade forte en émotions, empreinte de souvenirs. Jusqu'au drame, sur le chemin du retour...

3 raisons de lire ce livre :

Une magnifique toile de personnages. J'entends par toile, celle de l'araignée, car tous ces personnages vont se rencontrer par le plus grand des hasards et tisser des liens forts, très intenses. Vous est-il déjà arrivé de faire ce genre de rencontre, qui chamboule totalement votre existence? Julie, jeune fille de 20 ans poursuivie par la malchance, a du mal à croire à ce qui lui arrive. Qu'attend Paul en l'invitant en vacances, au restaurant, sans qu'elle ait besoin de débourser le moindre centime? 

Un roman sur la reconstruction de soi. Tous les personnages ont une fêlure à combler. C'est la grande force de ce roman. Ils sont en quête de leur bonheur, et avant de le trouver, il faut en passer par plusieurs étapes plus ou moins douloureuses. Julie a été virée de chez ses parents lorsqu'elle s'est retrouvée enceinte à 16 ans, a un boulot minable et doit subir le harcèlement de son patron. Les fins de mois sont difficiles pour elle et son fils. Paul ressort vidé de son second mariage, non comparable avec le premier, son grand amour. Il voit quelque chose en Julie qui pourrait les sauver, lui et son fils Jérôme, qui sombre dans l'alcool, se sentant responsable de la mort de sa femme. 

Il s'agit d'un roman axé sur le développement personnel, sans pour autant tomber dans la psychologie. Tout en finesse, en tendresse, vous vous laisserez bercer et emporter dans un maelström de sentiments. 

Un roman réaliste émouvant. Vous pleurerez peut-être, tout dépend de votre état d 'esprit (le mien n'est pas génial depuis quelques jours, je suis comme anesthésiée par tout ce qui m'arrive, sinon j'aurais versé quelques larmes), mais vous sourirez aussi. Pour moi, c'est un "feel good" car on ne sombre jamais dans le pathos. Bien au contraire, le message qui en ressort, c'est de profiter de chaque instant, et d'être aux aguets pour le moment où, enfin, la porte du bonheur s'entrouvrira. 

  • Juste avant le bonheur, Agnès Ledig, éditions Albin Michel.
Retour à l'accueil