C'est quoi le pitch? Riad Sattouf raconte la rencontre de ses parents (une mère française et un père syrien) et son enfance entre la France, la Libye et la Syrie entre 1978 et 1984. 

3 raisons de lire ce livre : 

Une bande dessinée d'actualité. Vous ne comprenez rien aux conflits qui ont lieu au Moyen-Orient? Ou vous êtes curieux de plonger dans cette époque où Kadhafi et Al-Assad, dictateurs impitoyables, dirigeaient leur pays? Riad détonne dans ce paysage, avec sa chevelure dorée, héritée de sa mère. Ses parents ne lui imposent aucune religion, son père ne pratiquant pas vraiment et ayant plutôt adopté le mode de vie occidental. Pourtant, certains propos qu'il tient peuvent surprendre : notamment sur les Noirs. Quant au régime politique, sa position semble un peu floue, je me suis demandée s'il admirait vraiment ces grands chefs ou bien s'il tenait un tel discours pour ne pas être envoyé en prison comme opposant au pouvoir. On ne le sent pas très à l'aise dans son pays d'origine, où l'école n'a pas changé mais le reste... 

Un voyage multiculturel au Moyen-Orient. Bon, à la lecture de cette BD, même si c'était il y a plus de 30 ans, la Syrie était déjà un pays atrocement pollué et pauvre. Un pays de violence, car les cousins que fréquente Riad sont malpolis, grossiers et irrespectueux. On sent que la vie là-bas est un cauchemar pour lui, il en devient même malade pour ne pas aller à l'école, ses cousins lui ayant dit qu'il recevrait des coups de bâton de la part du professeur quand il daignerait enfin se montrer. Quand ils quittent enfin la Syrie, lui pense que c'est pour toujours. Désillusion... 

Qui est l'arabe du futur? Le titre contient beaucoup de choses. Pour le père de Riad, l'arabe du futur, c'est celui qui va à l'école, et il entend bien que son fils y aille pour recevoir une éducation qui lui permettra de comprendre dans quel monde il vit. Dans le contexte actuel, joli message. 

  • L'arabe du futur, Riad Sattouf, éditions Allary. 

 

Retour à l'accueil