C'est quoi le pitch? Chaque réunion de famille a son lot de surprises chez Jacques et Martine, parents de trois jeunes hommes qui ont fondé eux-mêmes leur petite famille. L'aîné a deux enfants et a mis en route le troisième avec Stéphanie. Le second partage la vie de Laura, qui est végétarienne et à fond dans l'humanitaire. Et le petit dernier vient leur présenter Jeanne, qu'il a rencontrée au travail. Jacques et Martine doivent s'accommoder des particularités de chacun, ce qui va les amener à commencer à revoir leur propre quotidien, dans lequel ils s'enlisent. 

3 raisons de lire ce livre : 

Un roman truculent sur les relations familiales. Nous avions le film "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu?", qui, au-delà de la question autour de la diversité de la population française, mettait en lumière les beaux-frères, ou gendres, selon où l'on se place, et leur intégration dans leur belle-famille. Cette fois, place aux femmes. Les sujets abordés sont moins tabous que la nationalité, mais tout y est pour en faire un récit drôle et léger. 

Accepter le changement et se remettre en question. Jacques et Martine sont ensemble depuis des années, et au fil du temps, les défauts de l'un peuvent taper sur le système de l'autre. Ici, Martine aimerait vivre davantage l'instant présent et pouvoir profiter de son mari, qui refuse de voir l'échéance inéluctable de sa retraite arriver. Il campe sur ses positions, se braque dès qu'une de ses belles-filles lui fait des remarques... Martine prend donc le taureau par les cornes, quitte à mettre son couple en danger. Risqué, mais réussi, puisque Jacques va enfin comprendre qu'il risque de perdre sa femme, mais aussi toute sa famille. 

Accepter les différences et s'adapter. La famille, souvent, c'est sacré. C'est elle que l'on privilégie pour les grandes occasions (fêtes de fin d'année et vacances), et plus elle s'agrandit, plus cela peut déclencher de conflits. Mais le message de ce roman, c'est d'accepter l'autre tel qu'il est, sans vouloir le changer. C'est accepter les besoins de l'autre, être à son écoute, lui faire plaisir. Si vous avez la chance (ou pas) d'avoir une belle-famille (tout dépend où l'on tombe, car on sait quel partenaire nous choisissons, mais n'oublions pas sa famille), peut-être trouverez-vous des expériences vécues. Par exemple, que doit-on offrir à une bru que l'on connaît à peine? Ici, Jacques et Martine optent pour le livre à message : le cadeau hyper déplaisant à ne surtout pas faire ! Heureusement, les relations compliquées des personnages tendent peu à peu à se dénouer pour en faire une famille unie, où chaque personnalité est susceptible de trouver sa place. 

  • Nos adorables belles-filles, Aurélie Valognes, éditions Michel Lafon (2016)
Retour à l'accueil