C'est quoi le pitch? Françoise raconte ce que fut sa vie, et sa relation avec sa soeur Pascale, à un moment où leurs vies vont définitivement se séparer. 

3 raisons de lire ce livre : 

L'heure du bilan a sonné. Quand on sent la fin de sa vie arriver, pour ceux qui ont cette "chance", cela laisse du temps pour faire le tri et dresser un bilan. Ici, Françoise parle de son amour du jeu (elle joue aux cartes) de son instabilité et de ce besoin constant de bouger, car elle a erré de poste en poste sans jamais véritablement se poser pour fonder une famille. Contrairement à sa soeur, mère de deux enfants, avec un métier plus routinier. 

Une magnifique histoire sur l'importance de la fraternité. Malgré leurs différences, ces deux soeurs peuvent compter l'une sur l'autre. Alors que Pascale doit travailler en Roumanie, Françoise prend en charge sa nièce et son neveu. Françoise n'est pas malheureuse pour autant, elle assume son célibat et ne voulait pas d'enfants. De ce court roman, j'attendais néanmoins un peu plus, vis-à-vis de ce titre plein de promesses, et que l'accent soit mis sur cette relation fraternelle qui résiste au temps. J'ai moi-même une soeur et j'aurais de quoi en faire un bon pavé, tellement notre relation "frangines" est forte. 

Une petite vie, de grandes émotions. Au final, il y a peu à raconter au sujet de Françoise, donc Denis Soula a joué sur la corde sensible, en faisant d'elle une femme fragile et à fleur de peau, qui touchera le lecteur. Parce qu'une femme accro au jeu, insomniaque pour des raisons obscures, ne suffit pas pour nous embarquer et nous identifier. Toute l'émotion réside dans cette urgence d'écrire ce qu'elle a été, ce qu'elle a pu accomplir, avant qu'il ne soit trop tard. 

  • Les frangines, Denis Soula, éditions Joelle Losfeld (2015)
Retour à l'accueil