C'est quoi le pitch? Deborah entame son année de terminale avec pour objectif de décrocher le bac. Mais à la maison, rien ne va plus : son père est infidèle et sa mère sombre progressivement dans la dépression. Heureusement, elle peut compter sur ses amis pour l'aider à traverser toutes ses épreuves et rester dans la lumière du soleil. 

3 raisons de lire ce livre : 

Tenir bon, rester positif malgré la tristesse qui nous entoure. D'emblée, ce qui m'a séduit, c'est le titre, enjôleur, optimiste, plein de belles promesses. Puis, la couleur dorée du livre, et ces petites coquillettes semées ici et là... Et pourtant, quand on lit ce roman, on s'aperçoit assez vite que cette histoire ne sera pas mielleuse à souhait. On s'inquiète rapidement pour la mère de Deborah, énigmatique avec ses découpages et ses post-it qui recouvrent le miroir de l'entrée avec toujours le même numéro de téléphone. Jusqu'au passage à l'acte. Le suicide y est abordé avec tact, le malaise que l'on peut ressentir est très furtif, car l'auteure a voulu faire de Deborah une ado forte, qui prend sur elle malgré ce qui lui arrive, et qui peut compter sur un petit groupe solide. 

Un beau roman sur l'amitié et la solidarité à toute épreuve. Il y a Eloïse, sa meilleure amie, dont elle va temporairement s'éloigner, Eloïse étant amoureuse. Heureusement, Deborah se rapproche de Jamal, qu'elle surnommait jusque-là "mygale-man" (à cause des araignées qu'il héberge chez lui) et le petit nouveau, Victor, qui ne la laisse pas indifférente. Des amis, mais aussi un corps enseignant qui ne la lâche pas, bien au contraire. Je ne pense pas que beaucoup d'élèves en difficulté bénéficient d'un tel soutien de la part de leurs professeurs. Des profs prêts à prendre sur leur pause du midi pour l'aider à travailler ses cours. Par sa simplicité, Deborah réussit à toucher toutes ces personnes qui le lui rendent bien. 

Une tranche de vie adolescente racontée avec beaucoup d'intelligence et de subtilité. C'est la beauté de la vie, quand on sait la prendre du bon côté. Tous ces petits riens, ces petits gestes des uns et des autres, que l'on se renvoie et qui font plaisir, que l'on soit proche ou moins proche. Pour ma part, j'essaie de voir le bon en chacun de nous, car tout le monde mérite une chance d'être écouté, même si nous ne partageons pas les mêmes convictions. Il y a une raison pour trouver sur son chemin telle ou telle personne. Rien n'est dû au hasard ou à la coïncidence, chacun peut nous apporter quelque chose. Ici, Deborah nous fait entrer dans son petit univers, partage son quotidien, ses doutes, ses espoirs. Le style de l'écriture retranscrit à merveille l'univers de cette adolescente brillante malgré la tourmente qui la guette. Tantôt joyeuse, tantôt mélancolique, c'est aussi ça un être humain : une palette d'émotions. Et vous en ressentirez, de ces émotions ! 

  • Je suis ton soleil, Marie Pavlenko, éditions Flammarion Jeunesse ( 2017 )
Retour à l'accueil