C'est quoi le pitch? Une jeune femme, Clara, a été retrouvée morte dans le bassin d'une piscine . Cette enquête revient à Tomar Khan et à son équipe, même si le suicide semble être le plus probable. Parallèlement, Tomar doit gérer une ancienne affaire qui pourrait lui faire tout perdre... 

Mon avis :

Dernier opus de la trilogie des enquêtes du commandant Khan, cet ouvrage peut très bien se lire sans avoir découvert les péripéties précédentes (que je n'ai pas eu l'occasion de lire !). Mais pour pouvoir poser le meilleur jugement possible, j'avoue que cela aurait été intéressant. 

Ici, je ne peux donc que donner mon avis sur l'auteur, sa façon d'écrire, son univers. Il ne fait pas de détour , on entre tout de suite sur la scène de crime. On rappelle qui sont les personnages, mais Tomar m'a semblé un peu à l'écart, au profit de sa collègue et amante Rhonda qui prend cette affaire très à cœur et veut aller plus loin que l'hypothèse d'un "simple" suicide. Et si quelqu'un de tellement malsain et de toxique pouvait vous pousser à renoncer à la vie?

L'auteur s'est bien documenté sur le suicide forcé, et il connaît aussi les rouages du système judiciaire français. J'ai même cru me retrouver dans un film d'Olivier Marchal, qui bien souvent met en scène des flics ripoux dans un monde plutôt très noir et qui, inévitablement, quoi qu'ils fassent, basculent du côté obscur de la force en franchissant la barrière de l'illégalité. A croire que pour travailler dans la police, ou en y travaillant, on renonce à tous ses idéaux pour une réalité du terrain déboussolante. 

C'est une enquête qui se lit bien, décrite avec un franc-parler de l'auteur qui, au final, passe plutôt bien. Du bon polar... 

  • Celle qui pleurait sous l'eau, Niko Tackian, éditions Calmann-Lévy (2020)
Retour à l'accueil