C'est quoi le pitch? Lili vient de donner naissance prématurément à une petite fille. Elise, quant à elle, doit apprendre à vivre sans ses deux enfants, qui viennent de quitter le nid. Toutes deux sont à un basculement de leur vie où leur rôle de mère est mis à rude épreuve. 

Mon avis : 

Une nouvelle fois, j'ai été transportée par ce magnifique roman, au titre poétique et chaleureux, m'éloignant de la morosité ambiante du quotidien que nous subissons tous. Et encore, j'ai eu la chance de devenir maman entre temps, sinon je n'imagine même pas dans quel état psychologique je serai sans ce petit bout qui me ravit et qui me pousse à aller de l'avant. 

On m'a offert ce roman à Noël, et je tarde seulement à le découvrir et à en profiter maintenant ! Mais quel bonheur, que d'émotions ! J'ai vécu à nouveau l'arrivée de mon fils, même si elle fut moins chaotique et sur les chapeaux de roue que pour Lili. Je m'étais préparée à avoir un enfant prématuré. Je me disais que jamais je n'irai au bout, que je ne serai pas capable, et puis qu'il bougeait tellement qu'il lui faudrait peu de temps pour trouver la sortie ! 

Il n'en a rien été, contrairement à l'auteure, qui en est passée par là. Et il est vrai que les ressentis sont si clairement exprimés et criés avec le cœur qu'ils ne peuvent qu'être du vécu. 

Je ne peux que recommander, il y est question de maternité dans tous les sens du terme. Qu'on soit mère, ou pas, qu'on souhaite le devenir, ce roman s'adresse à toutes les femmes, qui se reconnaîtront certainement parmi l'un de ces portraits. L'homme est moins représenté, ou son profil moins analysé, ce qui serait le seul petit bémol de cette histoire. En effet, les papas aussi ont des états d'âme qu'il convient d'écouter, même si c'est la femme qui fait le plus gros du travail!

D'autant qu'ici, les femmes qui ont mis au monde leurs enfants sont trop tôt sont rongées par la culpabilité : et si j'avais arrêté de travailler plus tôt? et si je n'avais pas continué ma vie en passant l'aspirateur, en portant les courses...? Moi non plus, au début, je ne voulais pas prendre ce temps pour moi, mais je ne voulais pas non plus mettre la vie de mon bébé en danger. 

Je parle davantage du parcours de Lili car c'est celui dont je me sens le plus proche,  mais voyons dans 18 ans (ou plus tard, quand mon bout d'chou prendra son envol...). Je relirai peut-être ce livre dont les deux personnages envoient des messages d'amour inconditionnel si forts. 

Virginie Grimaldi a ce don de dépeindre les sentiments comme nulle autre, et, comble de bonheur, de nous les faire ressentir, à nous, lectrices (et peut-être lecteurs), pour que nous en soyons submergés. Une magie des mots qui opère encore et toujours... 

  • Et que ne durent que les moments doux, Virginie Grimaldi, éditions Fayard (2020)
Retour à l'accueil