C'est quoi le pitch? L'une d'elles a été condamnée pour proxénétisme, l'autre a tué son mari, et la dernière a tué ses enfants. Pascale, Leïla et Vanessa sont incarcérées dans la même prison et vont se lancer le défi de raconter leur histoire et ce qui les a conduites ici. 

Mon avis : 

Des mains de bois entrelacées dans du fil de marionnettes, telle est l'image de couverture de ce roman. Comme si ces femmes avaient été les pantins d'autres personnes toute leur vie, et qu'enfin on les empêchait de nuire. Elles n'étaient déjà pas libres, et le sont encore moins en atterrissant en cellule. 

Elles ont commis les pires crimes, ont été jugées pour cela, et pourtant, en découvrant leur histoire et ce qui a pu les pousser à commettre l'irréparable, on a presque envie de leur donner une seconde chance. Je dis presque car celle qui a tué ses enfants, à peine nés, était juste insoutenable à lire. Difficile de se mettre dans la peau d'une personne qui a agi avec tant d'atrocité. 

Sont-elles des monstres ou juste des femmes qui ont fait les mauvaises rencontres, qui ont eu, dans leur destinée, des obstacles forgeant indéniablement leurs actions futures? 

L'auteure n'y va pas de main morte lorsqu'elle remonte le fil des événements. J'ai eu des difficultés à lire certains passages. Il n'est pas seulement question d'assassinat mais aussi de viol, d'inceste, de violence psychologique. On propose à ces trois femmes de mettre des mots sur ce qu'elles ont vécu et de les coucher sur papier, au travers d'ateliers d'écriture. On leur tend la main, en quelque sorte, pour les aider à se reconstruire. 

L'auteure parvient à un sacré tour de force puisqu'elle décrit trois portraits de femmes fortes et à la fois brisées, sur lesquelles on ne tenterait même pas de jeter un regard, à cause de leurs actes indicibles. Et pourtant, tous ces hommes et ces femmes en prison n'y sont pas entrés par hasard. Un malheureux enchaînement de circonstances qui les conduit à commettre des choses qu'elles n'auraient jamais imaginé faire. 

Un roman percutant qui vous amènera à réfléchir, peut-être, sur votre vie, qui n'est pas si mal, comparée à celles de ces femmes tantôt bafouées, tantôt humiliées. 

  • Contre nature, Cathy Galliègue, éditions du Seuil (2020)
Retour à l'accueil