C'est quoi le pitch? Damien est misophone. En d'autres termes, il ne supporte pas les sons, surtout les mastications. Alors quand il rencontre Alexis, souffrant de la même chose que lui, il pense se faire un nouvel ami. Sauf que ce dernier ressent tout puissance dix et devient impossible à vivre... 

Mon avis : 

Je veux bien croire que certaines personnes éprouvent une hypersensibilité aux sons, surtout s'ils sont répétitifs et pas très mélodieux. Cela peut être un ronflement, une mastication, ou quelqu'un appuyant sans cesse sur son stylo, vous voyez le genre? Des petits bruits qui peuvent vite rendre fou pour les misophones, qui se focalisent sur ce qui semble n'être que des petits détails. 

Je ne connaissais pas ce mot et j'ignorais que 15% de la population en souffrait, c'est énorme ! Et c'est écrit  par un comédien, qui signe là son premier roman, et qui est surtout connu pour être drôle avant tout. Pourtant, dès que j'ai commencé ma lecture, j'ai senti que le sujet était plutôt sérieux. Parfois il y a des traits d'humour, de dérision, mais Bruno Salomone a bien approfondi la question. Ici, le trait est un poil exagéré dans certaines scènes (quoique je n'ai aucun misophone officiellement avéré dans mon entourage, j'ignore s'il y a des niveaux de misophonie). Il sait de quoi il parle, il est misophone lui-même et a tenu à faire connaître cette pathologie dont on est loin de soupçonner qu'elle existe. 

  • Les misophones, Bruno Salomone, éditions Le Cherche Midi (2019)

 

Retour à l'accueil